Maternage proximal

Le futur de la société passera par le maternage / parentage proximal

 

Index – Le maternage (parentage) proximal

 

Avoir un enfant est déstabilisant pour le quotidien, c’est le moins qu’on puisse dire.
Il est possible de se sentir totalement désarçonné.e par ce petit-être qui n’a besoin que d’une chose (qui lui fournit tout !) : ses référent.e.s particulièr.e.s, et principalement sa mère.
J’admets que cela peut –être totalement éreintant de se sentir l’univers de ce tout petit complètement dépendant de toi.
La pire situation : tenter de conserver le « quotidien d’avant » avec un nouveau-né et croire qu’on peut être épanoui.e et avoir un bébé serein.

Le principe du maternage (parentage) proximal est de répondre aux besoins de l’enfant sans attendre et en acceptant toutes les considérations physiologiques !

Donc, cela demande une attention de tous les instants et une prise en charge intense…
Alors, j’ai un conseil précieux : laisse-toi porter par la vague au lieu de lutter et de chercher à t’accrocher à ce que tu pensais !
Avoir confiance en son bébé concernant son rythme (sommeil, tétée, besoin d’élimination)… et adapter son quotidien en se disant que TOUT est faisable, mais plus d’une seule traite, plus aussi « rapidement », plus rien n’est fait à la « va vite ».
Mais justement, n’est-ce pas là le sens de l’enfance? Vivre réellement le moment présent ?
Les adultes doivent se faire accompagner/guider pour retrouver des pratiques de Mindfulness… S’adapter aux enfants, à leur rythme, à leurs évolutions, le maternage donc, est une voie dorée pour retrouver cette capacité d’être dans l’instant présent!

Dans ma conception, l’allaitement fait partie intégrante du maternage. Mais il s’avère qu’il est possible que l’allaitement ne se fasse pas… et que les parents soient tout de même maternant. Alors concernant l’allaitement, je te conseille de te référer à l’index des articles traitant ce sujet.

Je t’assure que répondre immédiatement aux besoins de ton enfant est gage de sérénité et de confiance, tant pour lui que pour toi, et ce à très long terme.
Il est démontré à des multiples reprises (par des études neuroscientifiques et anthropologiques) que les pratiques de maternage permettent aux enfants d‘être sécurisés et de pouvoir évoluer en ayant confiance en eux et en leurs référent.e.s.

Tout ça te semble difficile ? Effrayant ?
Je peux comprendre, mais je t’assure que ton enfant épanoui est la plus belle preuve de ton amour!

fanny-vella cododo

Alors, pour mettre en place/poursuivre/te rassurer concernant le maternage proximal, je te suggère quelques articles qui pourront t’aider.
Tu y trouveras des explications à des comportements de ton enfant et des possibilités d’actions concrètes pour te soutenir au quotidien :

 

  • Le maternage proximal : Il faut bien définir clairement le terme d’avant d’en parler plus en détails. Cet article t’explique ce qu’est un parent maternant avec son enfant.

 

  • Comment faire pour que les autres acceptent mes choix ? Tu commences à parler de tes idéaux parentaux, de tes désirs de grossesse/accouchement et suivi de couche, tu aimerais te plonger dans le maternage proximal dès que ton petit d’humain sera dans tes bras … Et tu te retrouves déjà face à des rabat-joies (au mieux !). Je te propose différentes manières de se faire entendre mais aussi de comprendre pourquoi les gens ont autant de résistances !

 

  • La bienveillance, c’est quoi, en fait ? On entend parler de la bienveillance à tour de bras, dans tous les sujets. La bienveillance est revendiquée dans l’éducation, à l’école ou encore entre pairs. C’est optimiste pour le futur !
    Mais au fond, qu’est-ce que la bienveillance ? On en parle sans la définir. Cet article permet d’être au clair avec ce concept. Parce que pour être bienveillant.e avec les enfants, il faut l’être avec soi-même. Tu trouveras des clefs pour devenir celle ou celui que tu souhaites !

 

  • Le quatrième trimestre ou la découverte d’un « Nouveau Monde » : Le quatrième trimestre de grossesse, tu ne le connais pas ? Eh bien, tu vas forcément le vivre. Le tout petit sort de ton ventre (ou de celui de ta compagne) et n’est absolument pas prêt à affronter une vie telle qu’on l’envisage « avant ». Alors autant être parée et avoir quelques trucs bien utiles au quotidien ! PS : La mise en place d’un allaitement dure 6 semaines, alors autant le savoir. Ces instants sont précieux pour vous, même si ça joue au chamboule-tout émotionnel!

 

  • Le sommeil en dessous de 3 ans expliqué au.x futur.s parent.s : Les questions autour du sommeil font parties des plus récurrentes. Chaque parent a l’impression d’avoir un enfant qui dort trop peu, trop, trop tard, trop de réveils la nuit, etc. Bref, on doute, on ne sait pas et on ne sait plus à quels (seins) saints se vouer. Dans cet article, je mets en évidence les connaissances que chaque jeune parent devraient avoir sur le sujet pour être serein.

 

  • Le cododo, sommeil partagé: cachez-cette proximité que je ne saurais voir! Comme pour le portage, la société renvoie dans l’imaginaire qu’un bébé dort souvent et paisiblement. Tous les parents savent que les premiers mois (voire les premières années) peuvent être parsemés de nuits agitées. Alors si tu veux réduire l’agitation, dormir un peu et éviter de tomber dans les tourments de l’épuisement et mettre en place ton allaitement avec succès, il y a un moyen que presque tous les peuples hors Occident mettent en pratique: le sommeil partagé! Grâce à cet article, tu auras enfin des sources fiables concernant cette pratique et ses dangers présumés.

 

  • Tu vas en faire un « bébé-bras »! Le portage, c’est la vie ! Je n’ai de cesse de le dire, mais pour avoir une vie quotidienne qui convient à tout le monde, c’est vraiment LA solution idéale. Mais avoir un bébé souvent porté attire des remarques. Est-ce vraiment une mauvaise habitude ? Au contraire, si le bébé est calme, n’est-ce pas un signe qu’on agit avec bienveillance ?
    Grâce à cet article, tu vas pouvoir t’informer, te rassurer et avoir envie d’avoir ton petit contre ton cœur !

 

  • L’HNI, une pratique qui dérange.Pourquoi le besoin d’éliminer n’est pas un sujet ? Tu savais, toi, que les bébés ne doivent pas forcément porter de couche ?
    Et pourtant, c’est vrai! Grâce à l’Hygiène Naturelle Infantile, l’objectif est de prendre en compte le besoins d’éliminer des enfants et ceux, dès le plus jeune âge (avant 4 mois, c’est vraiment plus simple!), de manière à ce que les enfants CONTINUENT à communiquer à ce sujet. Car oui, en réalité, ils s’expriment… Mais la société occidentale nous a fermé à la réceptivité de ces signaux.
    Viens lire, tu vas apprendre des tas de trucs!

 

  • Le maternage, oui ! Mais jusqu’à quand ? Tu as adopté le maternage proximal avec tes enfants… et les remarques pleuvent lorsque tes enfants ne sont plus au stade du « bébé ». Alors, peut-on être trop maternant et empêcher les enfants de se développer à cause de ça ? Est-ce que le maternage peut nuire ?
    Cet article fait le point !

 

  • Conflits et tiraillements autour des principes éducatifs, comment s’en sort-on ? Tu as décidé d’avoir un bébé et mille questions se posent sur sa future éducation. Tu as des principes, des idéaux, des exemples dans ta famille mais aussi des contre-exemples. Toi-même, tu te rends compte que ça te rappelle beaucoup ton enfance, l’arrivée de ce futur enfant…
    Grâce à cet article, tu pourras chercher en toi quelques ressources et peut-être trouver quelques pistes de réflexions/solutions bienvenues.

 

 

  • « Il faut bien qu’il apprenne la frustration ! » C’est le genre de phrase que beaucoup peuvent dire quand ils ne sont pas convaincus par l’accompagnement bienveillant des enfants. Cet article explique pourquoi créer de la frustration volontairement n’a aucun intérêt pour les enfants. Il explique aussi l’expérience de frustration dans le corps et l’esprit de jeunes enfants.

 

  • C’est vraiment une mode ! Une phrase typique qu’on peut entendre quand on veut accoucher sans péridurale, allaiter, porter son bébé, favoriser la motricité libre, manger bio et vivre sereinement… Alors si tu veux quelques arguments pour parer à cette remarque, avec cette lecture, tu auras de quoi faire ! Et juste comme « amuse-bouche », drôle de mode qui a conditionné la survie de l’espèce humaine depuis sa création. A ce point-là, on appelle ça… la norme de l’espèce, non ? 😉

 

J’espère que ces lectures t’aideront au quotidien et permettront de répondre à tes questions.
Dans le cas où un point resterait flou, contacte-moi ! Je serai heureuse de partager avec toi.
cela peut étonner que j’aborde aussi certaines notions d’accompagnement bienveillant des enfants, mais le maternage ne peut s’effectuer que dans la bienveillance.

austin-chan-275638-unsplash.jpg

 

D’ailleurs, je ne suis pas la seule pro à être convaincue.
Nous avons créé un réseau de professionnel.le.s bienveillant.e.s ami.e.s du parentage proximal. Si tu es pro, inscris-toi !
Si tu cherches des pro bienveillant.e.s, viens voir si tu trouves ton bonheur sur la carte interactive : https://ntchbutzbach.wixsite.com/reseauparentproxim (le nom de domaine est en cours de réflexion 😉 )

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s